Le BA est votre ami

Ceci est un BA, c’est donc ton ami.

Aujourd’hui, je voudrais vous partager la découverte d’un livre qui m’a marqué. Ce livre c’est « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie. Je vais essayer d’expliquer ce qu’il m’a apporté, et pourquoi il est le livre de référence, la lecture n°1 de tous les consultant(e)s Telys.

À mon arrivée chez Telys, on me recommande la lecture de ce livre – que je peux commander sur mon budget annuel de livres de développement personnel… Chouette !

Mais j’avoue que bon, c’est bien beau, des amis j’en ai déjà… qu’est-ce que diable ce livre va pouvoir m’apprendre de plus !?

Et puis c’est quoi le lien avec le métier de Business Analyst ou de Product Owner ?

Pour ne rien vous cacher, on ne partait pas sur un coup de foudre… Mais ma curiosité l’emportant, et la promesse étant ambitieuse, dans un élan d’optimisme, je me lançais dans la lecture ! Alors au début, on se rend compte que ce livre va être très pratique, très concret. Amateurs du style anglo-saxon, vous y trouverez votre compte. On va suivre Dale Carnegie dans des situations de sa vie qu’il a méticuleusement sélectionnées pour nous. Et par ces mises en situation, on va en déduire des règles et des principes à appliquer…

Alors c’est déroutant… en quoi cette jolie histoire du jour où il rencontra le fils du directeur du NY Times va-t’elle me servir ?

C’est bien là toute la beauté de la chose… C’est que les situations présentées sont universelles et intemporelles. Et les tuyaux qu’il nous présente, sa façon de faire n’est certainement pas celle que l’on nous apprend à avoir. Tout est dans l’attitude.

Parfois, on aura quand même l’impression d’enfoncer des portes ouvertes. Mais c’est comme un rappel, une remise en perspective. Et bon, « Attention à la marche en descendant du train », on l’a entendu mille fois, pour autant, cela vaut quand même le coup d’être rappelé 😉 

Et c’est bien beau, mais le Business Analyst ou le Product Owner, il en tire quoi comme leçons ?

Son métier, c’est avant tout de l’écoute, comprendre un besoin, et là l’échange avec son interlocuteur est primordial. Faciliter l’échange permettra un recueil plus aisé, plus exhaustif, plus précis ! Pour son client, pour lui et pour son projet, le BA (ou le PO) a tout intérêt – avant même toute considération technique – à travailler cet axe de communication.

Ce que vous pourrez tirer comme application pratique des enseignements de ce livre, c’est à vous de le découvrir… Mais il y a fort à parier que vous puissiez bénéficier des choses suivantes :

  • Un relationnel plus fluide et facilité avec tout le monde
  • Des intervenants plus enclins à accepter vos réunions pour des ateliers de capture
  • Des ateliers qui se déroulent de manière plus sympathique
  • Une satisfaction accrue des intervenants
  • Un suivi et un pilotage plus pertinent (des interlocuteurs qui s’ouvrent à vous et viennent vous voir en premier au moindre risque de dérive, c’est top, non ?)

Vous l’aurez compris, un bon Business Analyst ou un bon PO sera performant et aura une bonne connaissance des méthodes de recueil, modélisation et pilotage…

Mais un excellent Business Analyst /PO saura avant tout s’assurer d’un savoir-être facilitateur.

Il deviendra votre ami, celui du métier et de la technique.

Ce livre, il est à lire… mais il est à relire également. C’est un kit pratique pour vivre heureux avec les autres. Lorsque l’on a compris et assimilé ses leçons et principes, on devient bien plus emphatique, et aux yeux des autres, plus sympathique.

Et vous, avez-vous lu ce livre ?

Quels sont les éléments qui vous ont marqué à son propos ?

Vous êtes les bienvenus pour partager vos avis et anecdotes ci-dessous.

À très vite pour de nouvelles découvertes !

Nicolas

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *